PRINT  | SITEMAP | KONTAKT

   
HOME FR
SNOWY WHITE
THE WHITE FLAMES
SNOWY WHITE BLUES PROJECT
TOUR DATES
ROGER WATERS
MEMBRE DU GROUPE
Interview
Gallery
Fotos
Reviews
Lyrics
Presse
REVIEWS
SPEZIAL
TOPS
NEWS
 
Deutschعربي.Translation EnglishTraduccin EspaolTraduction Franais

Traduzione ItalianoNorskλληνικάPolishTraduo PortugusПеревод Русский язык

Prelozenie SlovenskyDutch日本語Překlad Četina
 
 
Interview
Cher Roger Waters






«The Wall», «Wish You Were Here», «Dark Side of the Moon»: le meilleur de Pink Floyd, c'est lui qui l'a écrit. Roger Waters évite les apparitions publiques mais il a fait une exception pour le magazine Migros.


Bonjour Mr Waters. Vous êtes actuellement à Athènes, la ligne n'est pas très bonne, ça souffle beaucoup. Comment se passe la tournée?

De manière excellente! C'est un plaisir de jouer ces chansons avec ces musiciens. Le public a été tellement super.

 

On dirait que le répertoire a été choisit par les fans de Pink Floyd. En plus de «Dark Side of the Moon», les fans auront droit à beaucoup d'autre classiques. Qu'est ce qui vous a fait choisir ce programme?

Les organisateurs de la course de Formule-1 ,qui a lieu le 14 juillet, à Magny-Cours en France. Il m'ont demandé si je pouvais interpréter «Dark Side of the Moon» à l'occasion de cet évènement. J'ai pensé que c'était une requête bien étrange! Mais oui, on pouvais faire ça. Là dessus, on a eu plusieurs autres opportunités pour se produire en Europe - et finalement les gens de Magny-Cours sont revenu à la charge et ont dit : "En fait maintenant, on aimerais un spectacle complet, et pas seulement l'album."J'ai dit: "Aha, d'accord faisons le".

Quelle chanson aimez vous le plus chanter?

ça change tout le temps. Si on me demande de chanter pour juste quelques personnes, ce serait «Wish You Were Here». Celle là est vraiment péciale.

Vous avez déclaré que vous ressentiez toujours les concerts comme «une crampe» pour vous. Vous avez l'air de vivre ça bien mieux maintenant. Que s'est-il passé?

Je pense que c'est la psychothérapie qui m'a aidé à mieux vivre ça. Si vous regardez les vieux films de Pink Floyd, vous verrez alors que j'étais un interprète puissant à l'époque. Je dégageais beaucoup d'énergie et motivais les autres, mais j'étais trop déterminé. Je me sens bien plus à l'aise sur scène maintenant, et je peux regarder les gens dans les yeux.

Cela signifie que vous prenez plus de plaisir maintenant qu'il y a 20 ans?

Mon Dieu, bien sûr que oui!

Le noyau du groupe avec lequel vous tournez est le même depuis 19 ans. C'est aussi long que votre temps au sein de Pink Floyd. Est-ce que la connexion entre les musiciens d'aujourd'hui est comparable à celle de Pink Floyd?

Et Bien, comme vous le savez, c'était devenu problématique vers la fin de Pink Floyd. A l'époque, je dirais jusqu'à «Dark Side of the Moon», nous avions des relations très proches. J'ai beaucoup d'affection et de respect pour mes musiciens maintenant, mais c'est quelque chose de différent. C'est mon groupe et ce n'est en rien une démocratie.






Est-ce que le guitariste Dave Kilminster doit reproduire les disques de Pink Floyd comme ils furent enregistrés, ou est-ce qu'il est autorisé à improviser un peu?

Dave Kilminster a beaucoup de respect pour le travail de David Gilmour. Il joue les solos de manière très similaire, et en concert, il interprète les chansons de manière exacte, celles de «Dark Side of the Moon» particulièrement. Cet album devient presque comme une pièce de musique classique, tout le monde le connaît si bien. On accepte qu'il soit scellé et gravé dans la pierre, on respecte ça. Ce ne serait pas bien de l'altérer, et Dave voit ça sous cet angle également.


Au Live 8, l'année dernière, vous avez rejoué avec Pink Floyd pour la première fois depuis 2 décennies. Comment c'était?

C'était l'étrange sensation qu'apparemment, on peut créer le même bruit qu'en 1973. C'était beaucoup de plaisir pour moi et je pense que ça se voyait. Et quand on voit quelqu'un passer un bon moment, c'est communicatif. De toute façon, les gens ont été touchés de nous voir ensemble sur scène - Dave, Rick, Nick et moi. Au fait, Nick jouera avec moi sur certains des concerts. C'est Cool!

Pourriez-vous expliquer un plus en détails, ce qui a changé au fur et à mesure du temps dans la perception de Pink Floyd par le public?

 

Vous savez les tournées, que les autres ont fait alors que j'avais quitté le groupe, ont créé une confusion parmi les fans et cette confusion s'en est finalement allé avec le concert du live 8. Je pense que l'époque où j'écrivais les chansons, Dave chantait et jouait la guitare, et Rick plaquait ses accords, était la belle époque de Pink Floyd. Le Live 8 a souligné que cette image, celle qui restera de Pink Floyd, date de cette époque. Avec tout mon respect pour tout ce qui a eu lieu après - c'était différent. Différent! c'est ça. Lors de ce jour de juillet 2005, beaucoup de gens on comprit cela pour la première fois.

250 Évidemment, on a proposé à Pink Floyd 250 millions de dollars pour une tournée. A quel point avez vous été tenté?

Le live 8 était quelque chose de tellement super, que j'aimerais remettre ça mais seulement en de bonne circonstances. Pour un évenement caricatif par exemple, ou pour une cause politique que nous soutenons.


Sur la liste des 1000 britanniques les plus riches, publiée annuellement par le «Sunday Times», vous êtes en position 716 avec 80 millions de livres sterling. C'est ironique que vous ayez gagné cet argent avec des chansons qui parlent de la crise de la loi du travail.

J'ai conscience de cette ironie. Et même, j'accepte la critique que l'on fait des socialistes «champagne». Mais je ne suis pas prêt à me coudre moi même une chemise, et à vivre comme un ascète dans une grotte. Les valeurs matérielles m'attraient de toutes les manières.Et je ne suis toujours pas certain de pouvoir affirmer que, sans le côté moltonné de mes richesses matérielles, ma vie serait tiré vers le bas.

 

Ma question n'aurait pas du être perçue comme une critique. Je trouve ça amusant que l'on puisse apparaître sur cette liste tout en dénonçant le système.

Je comprends totalement ce que vous voulez dire (rires)! Pour dire vrai, je suis très content d'avoir réussi. C'était une de mes motivations premières. Je n'ai jamais fait un secret de cela. Je voulais gagner de l'argent et devenir plus beau!







Est-il vrai que vous avez quitté l'Angleterre et que vous vous êtes installé aux USA pour des raisons politiques?

Non, ce n'est pas vrai. Au mieux, j'ai du seulement dire une fois que j'aimerais déménager.

Mais pourquoi les USA? Une de vos dernières chansons, «Leaving Beirut», montre que vous n'y aimez pas le climat politique!

C'est une histoire compliquée. Le fait est que j'ai une ex-femme qui est partie là-bas avec un enfant à moi. J'ai suivi et maintenant je m'y sens bien. Si je devais choisir où vivre selon le fait que j'aime ou non un gouvernement, j'éprouvais alors beaucoup de difficultés. Je devrais aller vivre aux Pays-Bas ou au Danemark. Et autant j'aime ces pays, autant je ne sais pas si je pourrais y vivre. Le fait que je ne parle pas la langue me rendrait trop isolé.

Revenons à la musique - Laquelle de vos oeuvres vous satisfait le plus?

«The Wall»! Celle là est l'œuvre la plus complète. après «Dark Side of the Moon», «Wish You Were Here». De grands disques. Et après Pink Floyd «Amused To Death».

Et pour les premières années?

Oh - J'aime beaucoup de chansons de Syd Barrett. «Echoes», aussi. Je n'aime pas tant que ça les autres choses. On était un jeune groupe qui travaillait très dur. On a ouvré, ouvré et ouvré jusqu'a ce qu'on trouve notre propre voix à travers «Meddle» et «Echoes» et que nous créions «Dark Side of the Moon».

Pensez-vous que les groupes actuels ont l'opportunité de prendre leur temps et de se pencher ainsi sur leur travail?

Je ne sais pas si les groupes d'aujourd'hui sont assez patients pour ça! Toutes ces années, on ne gagnait presque rien. On vivait de manière modeste!

Est-il vrai que vous travaillez sur 2 nouveaux albums?

C'est vrai. Je ne veux pas en parler mais j'ai rassemblé un beau paquet de chansons. Je suis tellement occupé avec la tournée que je ne peux pas me pencher sur ce sujet maintenant.

[ SM | MM | Hanspeter Künzler | RW | MR | RS ]






 HOME | ÉQUIPE | LOGIN | SIGN UP | ADMIN | IMPRESSUM | UPDATE
Free counter and web stats