PRINT  | SITEMAP | KONTAKT

   
HOME FR
SNOWY WHITE
THE WHITE FLAMES
GALLERY
Live Flames
INTERVIEWS
MEMBERS
SNOWY WHITE BLUES PROJECT
TOUR DATES
ROGER WATERS
REVIEWS
SPEZIAL
TOPS
NEWS
 
Deutschعربي.Translation EnglishTraduccin EspaolTraduction Franais

Traduzione ItalianoNorskλληνικάPolishTraduo PortugusПеревод Русский язык

Prelozenie SlovenskyDutch日本語Překlad Četina
 
 
 
Snowy White



Snowy White

Snowy White est un de ces grands guitaristes du blues britannique qui ont façonné le son et la technique du blues actuel au fil du temps.

A l’âge de 11 ans, il découvre le son du "urban blues" provenant des Etats Unis en écoutant des maîtres du genre tels que BB King, Buddy Guy, Otis Rush ou Albert King et prend immédiatement conscience que c’est la musique qu’il doit apprendre à jouer. Il a su développer son propre "british blues style", une combinaison de phrases claires et fluides et de riffs ciselés reconnaissables dans ses compositions personnelles. Arrivé à Londres au début des années 70, sans un sou en poche, il s’est progressivement fait un nom parmi les musiciens et est devenu un guitariste talentueux et respecté




Peter Green

En 1974, lors d’une tournée sur la côte est américaine et en Nouvelle Orléans, il se lie d’amitié avec l’une des plus grandes légendes du blues, Peter Green, avec qui il jamme durant de longues heures.

Au milieu des 70, IL va jouer dans une multitude de sessions d’artistes en tout genre, ce qui lui permettra de développer son talent en studio mais aussi de commencer à créer son propre répertoire.




Snowy White

Durant l’automne 1976 il est invité sur le tour américain et européen de... Pink Floyd entant que renfort guitaristique lors d’unE tournée qui durera jusqu’à fin 1977 .



En 1979 , Peter Green, qui est en studio, l’invite à nouveau à jammer. Le résultat sera un album intitulé «In the Skies», qui va vite devenir un objet de collection.

Puis il retourne aux USA avec Pink Floyd pour participer à leur nouveau spectacle, «The Wall», Ensuite, c’est le groupe de rock Thin Lizzy qui le recrute pour en faire un membre à plein temps, ils entrent immédiatement en studio pour enregistrer «Chinatown». le premier album du groupe. Cette galette contient des titres co-écrits par Snowy, notamment la chanson éponyme. C’est alors une tournée de 2 ans et demi qui s’enchaîne ainsi que le second album du groupe, «Renegade». Snowy co-écrit encore un grand nombre de titre, et bien sûr, là aussi le titre éponyme. Après cette longue période de travail, il décide que le temps est venu de réaliser son propre travail et quitte le groupe en 1982.


Pendant les temps suivants, il travaille avec des musiciens qu’il connaît et admire depuis longtemps : le batteur/percussionniste Richard Bailey, le clavier GodfreyWang, et son ami de longue date le bassiste et producteur Kuma Harada. Ensemble ils réalisent le premier album solo de Snowy White, «White Flames». Le single «Bird of Paradise» ", issu de cet album, atteindra la 6ème place des charts britanniques et entrera dans la plupart des autres classements européens mais aussi en Australie et en Afrique du Sud.

Snowy White décide de faire un break afin de réfléchir à la manière de recentrer son orientation artistique. Ainsi, il crée un blues band, The Blues Agency, et enregistrera deux albums: «Change my Life», et «Open for Business».


En juin 1990 Roger Waters, qui a "quitté" Pink Floyd, lui demande de jouer avec luilors du gigantesque spectacle «The Wall» qui a lieu à Berlin suite à la chute du mur devant 350 000 personnes. Pour beaucoup, le moment le plus fort restera le solo de guitare de Snowy sur «Comfortably Numb» joué en haut d’un mur de 80 pieds.

Et en 1991 Roger Waters rappelle Snowy pour jouer avec lui au festival «Guitar Legends» à Seville en parallèle de l’exposition.

Après ces concerts, Snowy juge qu’il fui faut s’isoler afin d’enregistrer les compositions qu’il a écrites pendant ces dernières années. Le résultat sera l’album «Highway to the Sun».

Il a également présenté deux brillants nouveaux musiciens Hollandais-Indonésiens Juan van Emmerloot (drums) and Walter Latupeirissa (bass and rhythm guitar) Bien sûr, Kuma Harada est à la basse.

L’album suivant sera réalisé intitulé «Gold Top» en référence à la Gibson Les Paul Gold Top Standard qu’utilise Snowy depuis de nombreuse sannées. Il contient des enregistrements inédits de différentes périodes de la carrière de Snowy White (Thin Lizzy, Pink Floyd, Peter Green) ainsi que des sessions blueslive.

Depuis «Gold Top» Snowy a enregistré 3 albums avec son groupe The White Flames Band : «No faith required» en 1996 ., «Little wing» en 1998 . et «Keep out : weare toxic» en 1999 .

Le trio des White Flames enregistrera ensuite «Restless» en mai 2002 .


De février à juillet 2002 Snowy a accompagné Roger Waters lors d’une tournée mondiale.

Et au printemps 2005 , les White Flames (en quatuor cette fois ci : Richard Bailey à la batterie, Walter Latupeirissa à la basse et Max Middleton au clavier) réalise l’album «The way it is». Des musiciens sont invités tels que Juan Van Emmerloot aux percussions, Kuma Harada à la basse, James Lascelles à l’orgue Hammond, DawnKnight pour des choeurs et Ray Carless au saxophone. Un DVD, «The way it is... Live» sera disponible à la fin de l’année 2005.


 HOME | ÉQUIPE | LOGIN | SIGN UP | ADMIN | IMPRESSUM | UPDATE
Free counter and web stats